Dispositif interrégional d’observation des financements publics de la culture pour 2008

Étude (sept. 2013)

À l’initiative de la Direction générale de la création artistique (DGCA) du ministère de la Culture et de la Communication, une coopération entre quatre agences régionales ARCADE Paca, Arteca Lorraine, L’A, agence culturelle Poitou-Charentes et La NACRe Rhône-Alpes, avec le soutien de la Plate-forme interrégionale d’échange et de coopération pour le développement culturel (PFI), a permis la création d’un dispositif d’observation partagée sur les financements publics de la culture pour l’année 2008.

L’objectif de cette coopération interrégionale aura ainsi permis de définir une approche commune et de recueillir un socle identique de données, autorisant pour la première fois une lecture interrégionale fine, modélisable à l’avenir à d’autres territoires et pour d’autres exercices financiers. Les agences régionales de Lorraine, Poitou-Charentes et Paca se sont dès à présent engagées dans le recueil des données 2012 en vue de publier les premiers résultats au début de l’année 2014.

Après deux ans de travail, de multiples échanges et des rendus intermédiaires, le rapport complet de cette étude interrégionale sur les financements publics de la culture en 2008 dans quatre régions françaises est maintenant disponible et téléchargeable ci-contre.

Vous y trouverez notamment :

  • Une présentation socio-économique des 4 territoires régionaux ;
  • Une description des financeurs publics enquêtés : ministère de la Culture et de la Communication, Établissements nationaux (CNC, CNV, CNL…), Régions, Départements, Intercommunalités, Communes de plus de 10 000 habitants et panel de collectivités de moins de 10 000 habitants ;
  • Une méthodologie de consolidation des dépenses culturelles, permettant de faire ressortir les financements croisés ;
  • L’origine et la répartition sectorielle, fonctionnelle et territoriale des dépenses culturelles ;
  • Les données d’ensemble sur tous les secteurs culturels, et des focus spécifiques sur les domaines du spectacle vivant et des arts visuels, montrant notamment le poids des labels du ministère de la Culture et de la Communication ;
  • La liste de toutes les collectivités enquêtées avec leurs efforts culturels respectifs.

Nous sommes convaincus que ce travail documenté apportera un éclairage précis sur l’intervention financière des pouvoirs publics dans la culture et enrichira les réflexions en cours sur l’analyse et la co-construction des politiques publiques destinées au secteur culturel en général et au spectacle vivant en particulier.

 

Article mis en ligne le 30/09/2013

CRÉDITS: EPCC Arteca