Relations aux publics connecté(e)s

Livre blanc (avril 2016)

Article mis en ligne le 28/04/2016

 

" La question des publics est devenue une question majeure. Nombre de colloques, rencontres et séminaires posent la question de l’ouverture des publics, de leur renouvellement. Si, quantitativement, la fréquentation a peu évolué ces dernières années, le rapport aux publics est devenu plus complexe. Le vieillissement des publics, ainsi qu’une attente de plus en plus consumériste, des spectateurs notamment, rend le travail des structures sans cesse plus difficile. Nous avons, lors de ce tour de France, mesuré un épuisement des équipes que nous ne connaissions pas il y a quelques  années encore. Cet  épuisement est dû à un travail sous pression accrue, travail que chaque nouveau spectacle questionne dans un cycle parfois infernal. Cet épuisement nous semble aussi lié, en partie, à une perte de vision. Les dernières élections municipales l’ont montré, et la succession de coupes budgétaires n’a fait que le confirmer, les lieux de culture sont taxés d’élitisme et peinent à fédérer autour de la défense de leur projet. "

Courte présentation d'Artishoc :

" L'économie de la culture est en mutation. Artishoc se propose d'être le laboratoire d'une économie contemporaine, performante, sociale et solidaire. "
L'équipe développe et intégre l'ensemble des outils numériques dédiés aux relations aux publics employés par les lieux culturels dans l'optique d'agir mieux, plus efficacement, de manière moins coûteuse et plus pérenne. Leur philosophie de travail est de grandir avec les équipes qu'ils accompagnent et d'être en veille sur les pratiques culturelles et numériques menées à l'échelle nationale et internationale.

 

source : introduction issue du Livre blanc et site web Artishoc

CRÉDITS: EPCC Arteca