1er bilan du dispositif national des Bibliothèques numériques de référence

Inspection générale des bibliothèques (nov. 2016)

Article mis en ligne le 02/02/2017
 

Initié en mars 2010 par le ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre du contrat numérique aux collectivités territoriales, le dispositif national des Bibliothèques numériques de référence (BNR) visait initialement l'émergence de cinq bibliothèques d'excellence au plan régional pour leurs collections et services numériques ; au terme de 5 années, elle a fait émerger 21 BNR labellisées. La mise en œuvre s'est appuyée sur deux leviers : la réforme du concours particulier pour les bibliothèques de la D.G.D. (Dotation Générale de Décentralisation) et la mise à disposition des conservateurs d'Etat. La réorientation du dispositif a permis d'accélérer la modernisation des équipements de lecture publique et a facilité un aménagement numérique du territoire. La poursuite du programme, selon des modalités à définir, et le maillage équilibré des territoires sont les deux grands enjeux qui se dessinent au niveau national, tandis que les bibliothèques territoriales seront mises au défi de trouver les modes de fonctionnement adaptés à leurs nouvelles missions.

Dans un récent rapport de l’IGB, Isabelle Duquenne relève l’impact de ce programme sur l’organisation et les métiers des bibliothèques. Elle analyse les enjeux qui se dessinent au niveau national : la poursuite du programme, selon des modalités à définir, et le maillage équilibré des territoires.

Carte nationale d'implantation des BNR

Au sommaire

1. Le programme «Bibliothèques Numériques de Référence»

>> Contexte de création du programme des BNR : numérique et bibliothèques : une réflexion nationale, une volonté politique : les «14 Propositions du ministre de la Culture et de la communication» et le «contrat numérique aux collectivités»
>> Objectifs et moyens du programme BNR : le cadre des BNR, la DGD comme levier financier, la réorientation de la mise à disposition des conservateurs d’État, le montage des projets BNR et le processus de «labellisation»

2. Bilan du dispositif des BNR (2010-2015)

>> Des faiblesses au lancement du dispositif : un premier objectif très sélectif, stratégie nationale et articulation entre services centraux et déconcentrés, faire connaître le programme BNR : communication et circulation de l’information
>> Les réalisations BNR
>> Le bilan financier (2010-2015) : un dispositif financier incitatif pour les collectivités locales, hétérogénéité des pratiques et taux de subvention
>> Réorientation stratégique : transition numérique et aménagement du territoire : accélération de la modernisation numérique des bibliothèques territoriales, numérique et aménagement du territoire
>> BNR et conventions de mise à disposition de conservateurs d’État
>> Le volet scientifique des BNR
>> Le volet culturel
>> Le volet social
>> Le développement des publics

>> Impact sur l’organisation interne et les métiers des bibliothécaires

3. Nouveaux enjeux et perspectives

>> Maturité du programme BNR : continuer le maillage territorial, poursuivre et développer de nouveaux modèles, renforcer le rôle de la BnF pour le patrimoine numérique des BNR, ouverture des données
>> Une politique documentaire numérique raisonnée : offre documentaire financièrement soutenable, coopérer et construire les outils communs nécessaires, enjeu pour les publics : l’accessibilité de l’offre
>>Maîtriser les coûts de fonctionnement : maintenance des infrastructures et matériels, stockage des données et archivage numérique, maîtriser les coûts en ressources humaines)
>> Structurer le réseau des BNR
>> Quel avenir pour le « label » ?
>> Former les professionnels

Principales recommandations
 

sources : site web de la FILL et de l'IGB

CRÉDITS: EPCC Arteca