Accompagnement 2015-2017 à  la structuration et au conventionnement des compagnies lorraines

Accompagnement 2015-2017 à la structuration et au conventionnement des compagnies lorraines

Accompagnement à la structuration

Spectacle vivant
Région

Objectifs

Le Conseil Régional de Lorraine propose de renforcer l’accompagnement des équipes artistiques via un accompagnement financier (signature d’une convention) d’une durée de 3 ans. L’aide financière apportée dans ce cadre recouvre l’activité de la compagnie dans sa totalité : le fonctionnement de la compagnie, la création, la diffusion, et les actions de médiation et de travail sur le territoire.

Conformément aux objectifs prioritaires de la politique culturelle régionale, ce dispositif vise ainsi à :

  • promouvoir le rayonnement des équipes artistiques sur le long terme en région et au-delà, en partenariat avec les lieux de diffusion qui ont une responsabilité essentielle dans ces domaines
  • soutenir la permanence culturelle sur le territoire régional en favorisant la création, la diffusion artistique professionnelle d’aujourd’hui en matière de théâtre, danse, musique, arts de la rue, cirque ou toute forme hybride relevant du spectacle vivant ou mettant l’accent sur la pluridisciplinarité ;
  • accompagner la filière professionnelle du spectacle vivant.

Bénéficiaires

Entreprises et associations ayant des activités professionnelles de création artistique dans les domaines du spectacle vivant, à l’exclusion des compagnies conventionnées par l’Etat (à l’exception des aides à la structuration et de l’aide aux projets de territoires) et des compagnies rattachées directement aux institutions titulaires d’un label national.

Territoires

Les bénéficiaires doivent être implantés sur le territoire lorrain et y développer leur activité de manière effective.

Critères d'éligibilité

  • être titulaire d’une licence d’entrepreneur de spectacle de catégorie 2 en cours de validité ;
  • présenter un bilan de l’activité de la compagnie en termes de création, de diffusion et de projet de territoire sur les 3 années précédant la date de dépôt.

Ce bilan devra mettre en exergue :

  • le développement de la compagnie au cours des années passées, et la progression de la reconnaissance régionale et nationale ;
  • le caractère incontournable de la compagnie dans le paysage lorrain et la manière dont cette dernière évolue dans le paysage national, voire international.
  • avoir bénéficié de l’aide à la création ainsi qu’à la diffusion sur au moins 3 productions ;
  • présenter un projet pluriannuel de la compagnie en termes de création, de diffusion et de projet de territoire ;
  • un environnement administratif adapté permettant une gestion rigoureuse et une action de diffusion énergique est un prérequis. Un administrateur ou chargé de production dédié au projet de la compagnie (avec une possible mutualisation sur d’autres postes ou d’autres structures) est un pré-requis nécessaire,
  • des partenariats avec des structures professionnelles (lieux de diffusion, lieux de fabrique, etc.) sous forme de coproductions, d’achats et de préachats, d’accueil en résidence, etc. permettront d’exprimer le caractère professionnel et la pertinence du projet au sein de l’espace régional ;
  • la pertinence de la note d’intention doit traduire la volonté et le sens du projet de développement de la compagnie ;
  • la qualité de la direction des artistes et les moyens de mise en oeuvre du projet (emplois administratifs par exemple) seront un atout
  • les publics et les populations seront pris en compte dans le montage du projet de développement ;
  • l’équilibre entre le budget présenté et l’ambition affichée du projet sera indispensable (vérité des coûts, adéquation avec les moyens mis en oeuvre, prise en compte de la rémunération des artistes, techniciens, etc… et de la situation financière de la compagnie ;
  • Une attention particulière sera apportée sur la mise en place par la structure d’un plan de formation professionnelle.

Attention :

  • Le non-respect des critères et conditions d’éligibilité est éliminatoire. ATTENTION : Ce dispositif n’est pas cumulable avec les autres aides régionales du Secteur Affaires Culturelles (à l’exception de "l’aide aux compagnies théâtrales et chorégraphiques présentes au Festival Off d’Avignon" et des "aides aux festivals et manifestations structurants", si la compagnie est par ailleurs porteuse d’un projet rentrant dans ce cadre).
  • Les compagnies bénéficiaires d’un accompagnement à la structuration pour la période 2015-2017 ne pourront être reconduites dans ce dispositif dans le cadre de l’appel à projet 2018-2020, sous réserve de maintien du dispositif.

Critères et comité de sélection

Les critères d’analyse des dossiers sont :

  • la qualité et intérêt du projet proposé
  • le respect des dispositions légales et réglementaires.

Un Comité de Sélection en charge de l’examen des dossiers, présidé par le Président du Conseil régional de Lorraine ou son représentant, est composé :

  • du Vice-Président en charge de l’ensemble des actions régionales relevant de la Culture ;
  • du Conseiller régional délégué à la Culture ;
  • de 8 personnalités qualifiées, lorraines et non lorraines (dont des directeurs de lieux de diffusion, des universitaires, ainsi que des représentants de la société civile)

Celui-ci est renouvelé chaque année.
Il se réunit une fois par an pour auditionner les candidats et rendre un avis technique sur l’ensemble des dossiers éligibles présentés, au regard des critères d’intervention régionaux. La composition du Comité est communiquée aux porteurs de projet 2 semaines avant la tenue du Comité.
Après audition des porteurs de projet, ce comité délibèrera au regard d’une grille d’analyse qui reprendra les différents critères énoncés dans le dispositif. Il proposera 3 projets artistiques par catégorie (cf. A et B). Une liste complémentaire pourra être établie de manière à pallier un éventuel désistement.

Modalités d'intervention régionale

Le montant des subventions pouvant être accordées par le Conseil Régional de Lorraine est modulé en fonction de l’intérêt du projet et du plan de financement de l’opération. Il est par ailleurs plafonné à 35 000 € par an et par projet retenu.
Le nombre maximum de compagnies soutenues s’élève à 3 par an.

CRÉDITS: EPCC Arteca