Résidences artistiques et culturelles dans les lycées

Résidences artistiques et culturelles dans les lycées

Année scolaire 2015/2016

Spectacle vivant
Arts visuels

Objectifs

Par cet appel à projet, la Région invite un artiste ou une équipe artistique à être accueilli en résidence dans un ou des lycée(s) pour une année scolaire, en lien avec une structure culturelle professionnelle. Tous les champs de la création artistique contemporaine sont concernés.
Les établissements sont invités à se mettre en réseau sur les territoires. Ainsi, la résidence pourra être mutualisée au sein de ces établissements en temps partagé.
Il s'agit de promouvoir en Lorraine l’accès à un service culturel de qualité, y compris dans les zones sensibles ou les plus éloignées des centres urbains. Le principe conducteur d'une telle politique est de permettre à tous les jeunes, quelles que soient leur situation ou leur filière de formation, de développer leur curiosité et leurs aptitudes, en étant à la fois spectateur et acteur, à travers des pratiques artistiques et culturelles.

Bénificiaires

Les projets doivent être présentés conjointement par :

  • Une structure culturelle professionnelle = ci-après dénommée « structure associée »,
  • Un ou plusieurs Lycées (d’enseignement général, professionnel ou agricole) = ci-après dénommés « structure d’accueil »,
  • Un artiste / Une équipe artistique, une Compagnie/ un auteur-réalisateur/ un écrivain, un illustrateur,… = ci-après dénommés « artiste(s) »,
  • ci-après dénommés « les partenaires ».

Les structures culturelles concernées :

L’idée de structure culturelle professionnelle implique l’existence d’un responsable culturel qui « porte » le projet de résidence avec l(es)’artiste(s), d’une équipe (technique, administrative, communication) qui accompagne le projet et s’implique dans la médiation artiste/élève. Il s’agit donc de structures professionnelles, conventionnées ou non ayant vocation à accueillir des artistes et disposant d’une personne ressource référente.

Les artistes concernés :

  • Artistes professionnels, auteurs tirant leur rémunération du travail artistique. Un examen particulier portera sur les artistes ou les auteurs en cours de professionnalisation.
  • Sont exclues du dispositif les compagnies rattachées directement aux institutions titulaires d’un label national.

Le bénéficiaire de la subvention régionale pourra être la structure associée.
Le bénéficiaire de la subvention régionale assurera le pilotage général et la coordination de la résidence (lien entre tous les partenaires, suivi et gestion administrative et financière).
Il est précisé qu’une convention de partenariat fixant les modalités de la résidence sera signée entre les partenaires et transmise au Conseil régional de Lorraine.

Territoires

Les lycées et structures culturelles bénéficiaires devront être obligatoirement implantés en Lorraine.
Les artistes concernés devront prioritairement être installés sur le territoire régional.

Critères d'éligibilité

Les projets peuvent relever des arts plastiques ou visuels, du livre, du spectacle vivant, du Cinéma et audiovisuel. La résidence devra s’appuyer sur les projets de création de l(es)’artiste(s).
Les projets retenus le seront en fonction de la qualité de la « note d’intention artistique » rédigée par l’artiste ou l’équipe artistique et la structure culturelle associée, mettant en avant les objectifs du projet proposé aux élèves et les grandes étapes de son déroulement ; de la « note d’intention pédagogique » réalisée par une l'équipe enseignante, mettant en avant les liens et les continuités entre le temps du projet lié à la résidence et les enseignements et programmes scolaire ; ainsi qu'en fonction du parcours culturel complémentaire proposé par la structure culturelle associée.

La résidence se déroulera sous la forme d’une présence régulière du ou des artistes et pour un total cumulé d'une centaine d’heures au moins, de novembre à juin, échelonnées sur l’année scolaire, la possibilité étant ouverte de prolonger les activités hors temps scolaire en fonction du projet. Des temps de présence hebdomadaire cohérents sont planifiés sur le temps de résidence. Le ou les artistes se soumettent aux contraintes d’emploi du temps de l’établissement d’accueil. La résidence s’échelonne sur une durée minimale d’un trimestre, de l’arrivée de l’artiste jusqu’à la présentation finale.

Les partenaires s’engagent à respecter les dispositions légales et réglementaires.

Conditions d’accueil / Engagements de la structure d’accueil :

L’établissement devra mettre à la disposition de (des) artiste(s) un lieu dédié adapté à la pratique artistique prévue, avec possibilité de stockage existante.

Le / les artiste(s) accueillis s’approprient l’espace dédié, le transforment en lieu de travail et d’échange.

L’artiste se rend mobile dans l’établissement de manière à pouvoir aller à la rencontre de chacun et projeter des formes de son action artistique en dehors de l’espace dédié, au profit de la communauté scolaire.

Par ailleurs et si possible, l’établissement pourra mettre à disposition de l’artiste un hébergement (chambre d’internat ou appartement).
L’établissement désignera une personne référente pour le suivi du projet.
La présence d’un ou plusieurs enseignants est obligatoire durant toutes les activités liées au projet.
Les emplois du temps pourront être adaptés en fonction des exigences du projet.
Le projet, qui est intégré dans le volet culturel du projet d’établissement, doit être le point d’appui d’un projet transdisciplinaire mené par une partie de l’équipe enseignante. C’est toute l’équipe qui doit être mobilisée sur les enjeux de la résidence : si une ou deux classes seulement sont concernées par un travail plus approfondi en lien avec l’artiste, pour autant le projet doit induire des effets sur l’ensemble de l’établissement.

Rôle de la structure culturelle associée :

La structure culturelle oeuvre à l’ouverture culturelle des élèves en étayant et enrichissant le projet de résidence par des propositions artistiques complémentaires, au sein d’un parcours culturel. Elle assurera le soutien logistique et technique de l’artiste et son accueil en ses murs ainsi que celui des jeunes, sur des temps de travail prédéfinis. Elle pourra donner par ailleurs une visibilité au travail et à l’actualité en cours de l’artiste en l’invitant dans le cadre de sa programmation.

La structure culturelle associée au projet permet par ailleurs d'asseoir le projet sur le territoire et de le faire rayonner. Cela se traduit en termes de médiation, d’information, de communication, de diffusion et de soutien à la présence artistique implantée.

Déroulement et suivi du projet :

Chaque démarrage de résidence fera l’objet d’un temps d’échanges, de travail collectif, d’apport de connaissances sur le champ d’intervention de l’artiste. Ce temps sera piloté par le (les) artiste(s), accompagné de la structure culturelle associée le cas échéant, en direction des enseignants.
Le démarrage de la résidence sera également l’occasion d’une présentation publique à l’ensemble des élèves de l’établissement, l’objectif étant d’asseoir le rayonnement du projet au sein de l’établissement.

Le déroulement de la résidence doit obligatoirement être rythmé par plusieurs temps forts, parmi lesquels des ateliers avec l’artiste, un ou des accueils des élèves par la structure culturelle associée le cas échéant, la rencontre avec un ou des autres artiste(s) invité(s) par l’artiste en résidence, des temps de visibilité du travail des classes concernées ouverts à l’ensemble de la communauté scolaire, un temps de restitution. Le Conseil régional, la DAAC et la DRAC seront invités à s’y associer.

Ce temps de restitution a lieu, dans la limite des contraintes techniques, au sein de l'établissement et/ou au sein de la structure culturelle associée.

Elle peut prendre plusieurs formes :

  • exposition, lecture, spectacle,…
  • tout autre moyen décidé par l’artiste qui met en valeur les différentes étapes de son projet au cours de cette résidence et les expériences qui en ont résulté.

L’éligibilité des projets sera vérifiée par examen de :

  • la présentation du projet global de résidence ;
  • l’implication de chacun des partenaires ;
  • le professionnalisme des personnes référentes ;
  • la présentation des budgets prévisionnels concernant toute la durée de la résidence, laissant apparaître la masse salariale artistique ;
  • le respect de la durée de résidence ;
  • le respect des dispositions légales et réglementaires en matière notamment de rémunération des artistes ;

Le non-respect des critères et conditions d’éligibilité est éliminatoire.

Critères et comité de sélection

Les critères d’analyse des dossiers sont :

  • qualité et intérêt de la démarche artistique proposée ;
  • respect des dispositions légales et réglementaires ;
  • pertinence des conditions d’accompagnement et de production.

Le comité de sélection :

Les dossiers seront examinés par une commission présidée par le Vice-Président du Conseil régional de Lorraine en charge de la Culture ou son représentant et composée de :

  • Le DRAC ou son représentant
  • Le Recteur ou son représentant

Pour le Conseil régional de Lorraine :

  • La Vice-Présidente à la formation et à l’accompagnement des parcours de vie ou son représentant
  • Le Conseiller Régional délégué à la Jeunesse ou son représentant
  • Le Conseiller Régional délégué à la Culture
  • Les directeurs(rices) et chargé(e)s de mission des secteurs concernés

Le comité retiendra 4 projets au maximum (éventuellement un de plus si l’enveloppe budgétaire allouée le permet). Une liste complémentaire pourra être établie pour pallier un désistement avant le début d’une résidence.

Modalités d'intervention régionale

Le montant des subventions pouvant être accordées par le Conseil Régional de Lorraine est modulé en fonction de l’intérêt du projet et du plan de financement prévisionnel de l’opération. Il est par ailleurs plafonné à 25 000 € par an et par projet retenu.

Les coûts éligibles sont :

  • la masse salariale
  • les frais artistiques
  • les coûts de transport, hébergement, repas de(s) artiste(s)
  • les coûts de matériel liés à la mise en oeuvre du projet

Validité de l’aide :

  • Les dépenses éligibles dans le budget de l’opération sont celles réalisées à partir de la date de réception du dossier (figurant sur l’accusé de réception).
  • L’opération devra être débutée au plus tard 12 mois après la date de réception du dossier (figurant sur l’accusé de réception).
  • L’opération devra être terminée, et la dernière fiche d’évaluation annuelle retournée dans un délai maximum de 6 mois après la date de fin de résidence.

Cette aide peut se cumuler avec toutes les autres aides directes et indirectes du Conseil Régional de Lorraine mais également avec toutes les institutions publiques locales, nationales, européennes et internationales dans la mesure où le bénéficiaire respecte la règle de minimis fixée par l’Union Européenne (pas plus de 200 000 € de financements publics sur trois exercices comptables).

Modalités de versement de la subvention :

Les modalités générales de versement sont :

Pour les montants annuels de subvention inférieurs à 8 000 € :

  1. Versement unique sur présentation d’une fiche d’évaluation fournie par le Conseil Régional de Lorraine, dûment remplie et visée par le représentant légal du Bénéficiaire.

Pour les montants de subvention supérieurs ou égaux à 8 000 € :

  1. Versement d’une avance de 50 % dès notification de l’attribution de la subvention ;
  2. Versement du solde sur présentation de la fiche d’évaluation fournie par le Conseil Régional, dûment remplie et visée par le représentant légal du Bénéficiaire.

CRÉDITS: EPCC Arteca