Résidence 2018 Maison Julien Gracq : Écrivains, Artistes, Chercheurs

Résidence 2018 Maison Julien Gracq : Écrivains, Artistes, Chercheurs

Appel à candidature

LIMITE DE DÉPÔT DES CANDIDATURES : 15 octobre 2017

La Maison Julien Gracq à Saint-Florent-le-Vieil, en Région Pays de la Loire, est un lieu de résidences d’écrivains francophones, d’artistes et de chercheurs ; c’est un espace d’animation littéraire. Elle propose différents modes de séjours afin de permettre aux auteurs, artistes et chercheurs :

  • d’écrire et de créer dans un environnement paisible, calme et stimulant ;
  • de rencontrer le public des Pays de la Loire au cours d’événements littéraires et artistiques ;
  • et de participer à des actions culturelles et de médiation.

Le Conseil d’administration de l’association Maison Julien Gracq désignera la liste des résidents chaque année au regard de l’avis du Comité littéraire et artistique.

Plusieurs modalités de présences sont possibles :

Des résidences à projet artistique et culturel d’une durée de 2 à 6 mois. Elles reposent sur un double projet :
1 - le projet artistique de l’auteur, qui constitue l’axe principal de la résidence,
2 - le projet culturel de l’association Maison Julien Gracq (actions culturelles et animations littéraires à partir du travail artistique de l’auteur).
Une répartition du temps qui doit permettre de préserver le travail de création et de réserver des moments consacrés aux actions de médiation et de sensibilisation est définie avec l’auteur (dans la limite imposée par la circulaire du 16 février 2011, relative aux revenus des auteurs).
Conditions : rémunération de l’auteur en droits d’auteurs (crédits de résidence du CNL ou bourse de la Maison Julien Gracq ou d’une autre institution). Le logement est pris en charge par la Maison Julien Gracq. Tout autres frais : repas, frais divers à la charge du résident.

Ces résidences peuvent prendre la forme de :
Résidences fractionnées : L’auteur est présent deux fois un mois ou 2 semaines par mois pendant quelques mois. Le fractionnement permet d’adapter le projet aux contraintes de l’auteur et du lieu, de l’accorder à un calendrier spécifique, de développer un compagnonnage sur le long terme ou de travailler dans la durée avec les publics. Cependant, les coût des trajets ne sont pas pris en charge au-delà d’un aller retour.
Conditions : Rémunération de l’auteur en droits d’auteurs (bourse de la Maison Julien Gracq ou d’une autre institution). Le coût du trajet aller retour pris en charge par la Maison Julien Gracq ou tout autre institution. Repas à la charge du résident.

Résidences en partenariat (ou résidence courte) : Un partenariat peut être mis en œuvre avec un autre lieu de résidence, une association, une ville, une région ou un pays, afin de permettre un échange d’accueil d’auteurs. Les résidences courtes ne sont pas soumises à la délibération du comité littéraire et artistique.
Conditions : présence de l’auteur d’une semaine à un mois. La rémunération et les modalités d’accueil sont à définir avec l’institution partenaire, en fonction de la nature du projet.

Résidences partagées : Des résidences mono ou pluridisciplinaires, associant deux auteurs, un auteur et un traducteur ou un auteur et un artiste d’une autre discipline artistique pour un projet commun peuvent être envisagées.
Conditions : présence de l’auteur d’une semaine à un mois. La rémunération et les modalités d’accueil sont à définir, en fonction de la nature du projet.

Des écrivains ou artistes ou chercheurs associés, pour une année civile ou une saison culturelle. L’auteur est accueilli de façon ponctuelle (une ou deux journées par semaine ou par mois) sur une période allant de quelques mois à une année. Il est invité à s’associer aux activités de la Maison Julien Gracq, à mener des ateliers ou des rencontres, à participer au projet culturel de la structure et à présenter son travail à l’occasion de soirées publiques, etc. Il peut également être associé à la programmation artistique ou à un projet spécifique.
Conditions : rémunération de l’auteur en droits d’auteurs (crédits de résidence du CNL ou bourse de la Maison Julien Gracq ou d’une autre institution). Repas à la charge du résident.

La mise à disposition d’appartements pour des auteurs ou artistes ou chercheurs en quête d’un lieu propice à la création, pour une durée d’une semaine à un mois. Pour un certain nombre d’auteurs, notamment pour ceux qui exercent par ailleurs une activité professionnelle, les difficultés ne sont pas tant financières que de trouver du temps et un lieu propice à la création. C’est pourquoi la Maison Julien Gracq propose de mettre à disposition des auteurs ou artistes désireux de s’isoler pour créer, un appartement pour une durée d’une semaine à un mois (en fonction des disponibilités) ainsi que les commodités du lieu (la bibliothèque, notamment). Le dossier de candidature est le même que pour les résidences rémunérées.
Conditions : Seul le logement est pris en charge par la Maison Julien Gracq. Les transports et la restauration sont à la charge de l’auteur. Aucune rémunération ne sera proposée.

Profil requis

Sont accueillis des auteurs francophones et des artistes de toutes nationalités intéressés de près ou de loin par l’œuvre de Julien Gracq, par le territoire ou par la langue française. Le projet de création peut être un ouvrage en cours ou un nouveau projet.

Conditions requises : Avoir publié un ouvrage à compte d’éditeur (papier ou numérique), ou, pour les auteurs de théâtre, un ouvrage publié à compte d’éditeur ou de plusieurs représentations en public, dans des conditions professionnelles, d’au moins deux œuvres, ou pour les essayistes, un ouvrage publié à compte d’éditeur ou d’articles dans au moins trois revues différentes.

Pour les autres domaines artistiques : un curriculum vitae et un book.
Pour les chercheurs, des références universitaires et des publications d’articles et d’ouvrages.
Les auteurs francophones concernés : les écrivains, romanciers, nouvellistes, les essayistes, les poètes, les auteurs dramatiques, les paroliers, les auteurs jeunesse, les auteurs de bandes dessinées (scénaristes, dessinateurs, coloristes), les illustrateurs.
Les artistes concernés : les photographes, les vidéastes, les cinéastes, les musiciens, les designers, les metteurs en scène, les chorégraphes qui souhaitent écrire. Les chercheurs dont le domaine est littéraire, ou linguistique, ou géographique, ou artistique.

C’est en langue française que le résident travaille dans le cadre de la commande de la résidence.

source : site web de la Maison Julien Gracq

CRÉDITS: EPCC Arteca