Étude interrégionale sur les financements culturels publics - année 2008

Étude interrégionale sur les financements culturels publics - année 2008

Lorraine / Provence-Alpes-Côte d'Azur / Poitou-Charentes / Rhône-Alpes

Quatre observatoires régionaux (EPCC Arteca en Lorraine, Arcade en PACA, ARSV en Poitou-Charentes et NACRe en Rhône-Alpes) se sont associés autour d’un dispositif commun permettant d’analyser finement les financements attribués par les collectivités publiques et les services du ministère de la Culture en régions (DRAC) aux activités, équipes et projets culturels et artistiques, et de les mettre en regard, voir à terme de pouvoir les consolider nationalement.

Au-delà des résultats propres à chaque région, l’objectif de ce travail est de définir une méthodologie commune et facilement généralisable à d’autres régions permettant de disposer d’analyses au niveau national, mais conduites à l’échelle régionale, et garantissant un socle commun pour des approches comparatives.

Le financement public est, pour une partie non négligeable de l’activité culturelle, une donnée constitutive et indispensable de son économie. Ce soutien d’ampleur variable représente souvent un apport essentiel et déterminant pour l’existence et le développement des activités culturelles et des territoires qui les portent. Les débats actuellement en cours sur la réforme des collectivités locales et la redéfinition de leurs compétences obligatoires et optionnelles reposent inévitablement la problématique des financements croisés sur lesquels s’est construite l’économie de ce secteur. Il est donc fondamental de disposer d’une information précise et récente sur les principales collectivités intervenant dans le financement public de la culture, à savoir :

  • les services du ministère de la Culture en région
  • le conseil régional,
  • les conseils généraux,
  • les villes de plus de 10.000 habitants et intercommunalités qui leur sont associées.

Pour cette enquête, qui porte sur l’analyse de l’année 2008, les 5 observatoires régionaux ont bénéficié d’un soutien financier spécifique de la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA) du ministère de la Culture. En effet, dans le cadre des travaux de la plate-forme Observation installée en 2009 à la suite des Entretiens de Valois, les diverses préoccupations autour des politiques de soutien au spectacle vivant ont fait l’objet de réflexions – et de préconisations – en vue de conduire régionalement des diagnostics de la situation du spectacle vivant. Il a cependant été décidé de regarder l’ensemble du champ culturel afin de positionner les politiques publiques en faveur du spectacle vivant au regard des autres interventions culturelles.

L’analyse est réalisée sur la base des comptes administratifs 2008 des collectivités publiques :

  • dépenses de la fonction 3 « Culture »,
  • repérage des dépenses culturelles hors fonction 3,
  • dépenses liées au personnel de la direction culture et liées aux structures culturelles en régie directe hors fonction 3 ;

ainsi que des crédits du ministère de la culture en région.

Chaque dépense fera l’objet d’un quadruple codage :

  • bénéficiaire,
  • action,
  • dispositif,
  • économique (investissement/fonctionnement, subvention/charge de personnel/charge directe).

L’exploitation des données recueillies autorisera une approche selon quatre axes :

  • par collectivité,
  • par territoire,
  • par secteur artistique/culturel et fonction (production, diffusion…),
  • par cofinancement et bénéficiaire.

 

Article mis en ligne le 10/10/2010

CRÉDITS: EPCC Arteca