La feuille de route et les moyens financiers du ministère de la Culture pour 2018

La feuille de route et les moyens financiers du ministère de la Culture pour 2018

Article mis en ligne le 02/10/17

Au terme de la présentation par le Premier ministre, le 27 septembre, du budget du ministère, Édouard Philippe est revenu sur les contours de la « feuille de route » qu’il avait déterminée avec la ministre Françoise Nyssen au mois d’août. Ce qui représente en définitive les principes sur lesquels doit s’appuyer le programme d’actions de l’État culturel repose sur 6 objectifs :

  • Offrir à tous un accès à la culture ;
  • Favoriser par la vie culturelle la cohésion sociale et le dynamisme économique des territoires ;
  • Contribuer à la refondation de l’Europe, de la francophonie et de l’action culturelle internationale ;
  • Soutenir la création et les artistes et préserver le modèle français de diversité culturelle ;
  • Conforter un modèle démocratique fondé sur l’indépendance, le pluralisme et le dynamisme des médias et de l’audiovisuel public ;
  • Mettre en œuvre une politique culturelle globale et innovante dans ses modes d’action.

Pour pouvoir le mettre en œuvre, le budget du ministère de la Culture s’élève à 9,906 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de 0,4% par rapport à la LFI (Loi de Finances Initiale) 2017. Il comprend les missions Culture, Recherche et Médias (3,610 milliards d’euros), l’audiovisuel public (3,895 milliards d’euros), les taxes affectées et les autres dispositifs (817 millions d’euros) et les dépenses fiscales (1,585 milliard d’euros). 
Celui de la mission Culture s’élève à 2,942 M€, ce qui représente une hausse de 1,5% par rapport à la LFI 2017. Il s’articule autour du programme Transmission des savoirs et démocratisation de la culture (1,266 milliard d’euros), du programme Patrimoine (897 millions d’euros) et du programme Création (779 millions d’euros).
Voici dans le détail, certaines précisions relatives aux objectifs fixés par le Premier ministre et la ministre de la Culture :

Offrir à tous un accès à la culture
« Un premier chantier visera à ce que 100 % des enfants aient accès à l'éducation artistique et culturelle par la généralisation du parcours d'éducation artistique. 
Votre ministère et les établissements culturels auront une mission particulière dans la formation des enseignants et des acteurs de terrain. 
Concernant ce premier chantier, vous travaillerez en étroite collaboration avec le ministre de l'Éducation nationale. 
Un deuxième chantier visera à faire des bibliothèques et des structures culturelles de proximité des lieux de vie, ouverts et accueillants. 
Cela impliquera d'étendre leurs horaires d’ouverture pour les adapter aux besoins des jeunes et aux rythmes de travail. 
Le troisième chantier marquera le passage à la majorité par un “Pass culture” qui proposera aux jeunes de 18 ans une offre culturelle co-financée par l'État et les opérateurs bénéficiaires. 
Ce Pass prendra la forme d’une application dédiée qui incitera, d’une part, à fréquenter les œuvres dans les lieux culturels et les festivals et, d’autre part, à acquérir des livres, ou à accéder à des œuvres cinématographiques, audiovisuelles et musicales. 
 Vous me ferez des propositions pour que le “Pass culture” puisse commencer à être mis en œuvre courant 2018. »

Favoriser par la vie culturelle la cohésion sociale et le dynamisme économique des territoires
« Vous encouragerez la plus large diffusion possible de la politique culturelle, en favorisant une approche partenariale avec tous les acteurs culturels, afin de compléter et d'équilibrer le maillage culturel territorial, en métropole comme dans les outre-mers. 
Par une stratégie pluriannuelle pour le patrimoine et des financements diversifiés et incitatifs, vous favoriserez la restauration des monuments historiques et la revitalisation des territoires et des centres urbains et péri-urbains en confortant le développement économique et social par la vie culturelle. 
En lien avec le ministère de la Cohésion des territoires, vous contribuerez à la création d’un “Grand tour” s’inspirant du parcours de formations et de rencontres de l’Europe de Lumières, autour d’un ensemble de lieux patrimoniaux de diverses natures, symboliques, accessibles à tous, contribuant, par leur restauration et leur animation, à la revitalisation des territoires et la vie locale. 
Vous identifierez les investissements nécessaires et prioritaires dans des lieux de grande visibilité, décisifs pour l’attractivité de la France. 
Une plus grande liberté sera donnée aux architectes dans la mise en œuvre des contraintes qui leur sont imposées grâce à l’instauration du “permis de faire” qui substitue une obligation de résultats à une obligation de moyens. »

Contribuer à la refondation de l’Europe, de la francophonie et de l’action culturelle internationale
« Vous proposerez un Erasmus de la culture pour favoriser la circulation des artistes et des créateurs, des enseignants et des professionnels de la culture. 
En parallèle, vous travaillerez à la mise en œuvre d’un socle commun de grandes œuvres européennes, qui s’intégrera dans les programmes scolaires de chacun des États membres. 
La régulation des géants du numérique est un enjeu clef. (…) Il s’agit de garantir la diversité de la création et un partage plus équilibré de la valeur entre les plateformes et les créateurs de contenus ou éditeurs de presse. 
Vous veillerez à favoriser une répartition plus équilibrée de la valeur en faveur des créateurs, et à responsabiliser plus fortement les intermédiaires de l’Internet. 
Vous contribuerez à la mission de la France dans la promotion de la langue française et de la francophonie avec une attention toute particulière portée à la coopération avec le bassin méditerranéen. 
Vous contribuerez, en relation avec le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, à une politique de diffusion culturelle dans tous les domaines de votre champs de compétences. 
Vous accorderez une attention toute particulière aux projets portés par les établissements publics à l'étranger. »

Soutenir la création et les artistes et préserver le modèle français de diversité culturelle
« Vous veillerez à ce que la France puisse être une terre d’accueil pour les artistes étrangers qui voient dans notre pays un lieu d'épanouissement et de leur talent. 
Vous veillerez à conforter les politiques favorisant l’enseignement supérieur, la recherche et le développement, essentiels à la création. Vous travaillerez en lien avec les réseaux d'établissements labellisés et de lieux culturels qui constituent un maillage indispensable du territoire à renforcer la diffusion des œuvres et la construction d’un lien entre les créateurs et le public. 
Vous veillerez à analyser le soutien que les pouvoirs publics accordent aux jeunes créateurs par les résidences, dans l’objectif de dessiner une politique d’ensemble, impliquant tous les acteurs concernés. 
Vous lutterez contre la précarité de l’emploi des artistes et techniciens du spectacle et veillerez, en liaison avec le ministre du Travail, à pérenniser un système de garanties adaptées en matière d’indemnisation du chômage des intermittents. 
Les enjeux de la lutte contre la concentration, de promotion de la diversité musicale et de soutien à l'émergence des nouveaux talents et d’accompagnement à l’international demeurent très prégnants. Or, ils relèvent aujourd’hui de structures et d’actions dispersées. Dans ce contexte, vous me soumettrez des propositions répondants aux enjeux de la filière [musicale] à l’issue de la mission lancée sur un projet de “Maison commune de la musique”. »

Mettre en œuvre une politique culturelle globale et innovante dans ses modes d’action
« Vous transformerez la gouvernance du ministère de la Culture avec la volonté de décloisonner, de responsabiliser et d’innover. J’attends de votre ministère qu’il joue un rôle actif dans le vaste chantier de transformation de l’action publique, “Action publique 2022”. 
Vous évaluerez l’organisation, le fonctionnement, les modes d’intervention du ministère afin d’améliorer son efficacité et de proposer des économies structurelles dans certains domaines permettant la mise en œuvres des actions prioritaires. 
Vous veillerez en particulier à recentrer les services du ministère sur leur mission de conception, d'élaboration et d'évaluation des politiques publiques. 
Vous évaluerez l’organisation et les possibles évolutions de l’action du ministère [sur les territoires], afin de l’optimiser et de renforcer la dimension territoriale de la politique culturelle. 
Vous mobiliserez plus fortement les grands établissements publics culturels, dont le rôle de tête de réseaux par rapport aux territoires sera réaffirmé. Vous accompagnerez les propositions d'établissements visant à des mutualisations d'équipements et à des politiques coordonnées, notamment dans le domaine du spectacle vivant. Vous évaluerez la politique de mécénat, les nouvelles pistes de mécénat et encouragerez les acteurs privés qui contribuent à la vitalité de la création et à la diffusion culturelle. 
Vous promouvrez une politique numérique à l'échelle de tous les acteurs de votre ministère (…) afin de démultiplier la diffusion de nos richesses patrimoniales et de nos créations. 
Pour l’ensemble du ministère et de ses établissements, vous veillerez à faire évoluer et professionnaliser la gestion des ressources humaines selon des principes d’ouverture, de mobilité et de brassage de profils aux compétences variées. 
Vous réformerez en profondeur les modalités de nomination dans les établissements culturels pour lesquels la transparence, la collégialité, l’attention à la diversité des profils et la parité primeront. 
Vous soutiendrez les grandes causes du quinquennat que sont l'égalité homme femme, le handicap ainsi que les objectifs de responsabilité sociale et environnementale. »

Source : NewsTank Culture, article 102614 du 27 septembre 2017

CRÉDITS: EPCC Arteca